Après le bilan des apprentissages, un bilan plus émotionnel. Parce que je crois profondément qu’il faut ré-humaniser notre environnement. Et parce que mettre des mots sur des émotions, comme le dit mon amie Claire, c’est les apprivoiser. Elles sont là, elles sont légitimes, elles disent quelque chose de nous et de nos besoins. Pas facile à écrire mais ça me donne envie de le refaire et a posteriori, j’aurais bien aimé avoir ceux des années précédentes.

Image for post
Image for post
https://www.instagram.com/p/CJqnBvIlOQH/

“Et puis, nommer c’est faire exister et rendre légitime. Nous vivons mieux avec ce que nous connaissons !”

Un peu de contexte

Après une…


Le bilan. C’est un peu l’exercice traditionnel de fin d’année. Sans surprise, 2020 c’est un peu le chaos. Situation personnelle, professionnelle, sanitaire. Mais de toutes situations, on apprend. Un petit article sans filtre pour commencer 2021.

Image for post
Image for post
crédit: photo personnelle

J’ai besoin d’évoluer dans un groupe

Je suis freelance mais j’ai toujours été entourée. Je ne suis pas de celleux qui kiffent être seul.e.s derrière leur ordi. Clairement pas. J’ai besoin d’interactions sociales. Cela fait partie de moi. Une formation — je suis en reconversion professionnelle — au mois de juillet me l’a renvoyé en pleine face. Cela faisait plus d’un an et demi que je ne m’étais pas retrouvée dans un groupe de gens. 16 mois que je n’avais pas été autre chose que le rocher de mon petit garçon, tentant de survivre à la vie. Spoiler, je suis autre chose ! Après cette formation…


Et là, je parle de mon coeur profond. Celui de mes racines, celui de mon histoire. Je suis arménienne.

Mes grands-parents sont arrivés de Turquie en France dans les années 30. Soit directement pour mon grand-père, soit en passant par la Grèce pour ma grand-mère. Pourquoi habitaient-ils en Turquie ? Je ne le saurais sans doute jamais. En tous cas, ils m’ont transmis quelque chose de rare et de précieux. Un pan de ma personnalité et certainement de cette résilience qui me caractérise aujourd’hui. …


18 mois que je suis prise en otage. 18 mois que je vis une vie à double face. Ecrire pour (se) libérer un peu.

Cela fait un bail que je n’ai pas écrit ici, et ça me fait un peu peur d’ailleurs. La dernière fois, je venais raconter que j’avais plein de projets, que j’avais hâte, que j’étais prête. La dernière fois, j’étais enceinte et pleine de joie, confiante dans cet avenir incertain, qui serait chamboulé par son arrivée. Deux mois plus tard et une épée de Damoclès au dessus de la tête, je vivais la pire trahison de mon…


… où le fait d’écrire ici pose quelques directions.

J’aime vraiment bien faire cet exercice de bilan à chaque fin d’année. Bon certes on est plutôt en début d’année maintenant, mais j’ai posé les premières lignes de cet article en décembre dernier. L’hiver s’installant, c’est une période propice à la prise de recul et l’incubation de nouveau(x) projet(s) qui seront prêts à naître ou grandir au printemps de l’année suivante.

Image for post
Image for post
Photo: Marion Sabourdy

Le résumé et les questions

En 2017, je démarrais une phase de transition professionnelle, pour retrouver de l’énergie, pour reprendre mon souffle après une année qui m’avait laissée exsangue. Un repositionnement, un mode de fonctionnement…


Hier, s’est tenu le premier comité de rédaction ouvert du magazine Terra Incognita. Oups. Hier, j’ai organisé pour la première fois un comité de rédaction ouvert.

Image for post
Image for post
Merci Geoffrey Dorne pour l’affiche :)

Terra quoi ?

Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce chouette magazine, n’ayez pas honte, seul le numéro 1 est sorti pour l’instant, voici quelques explications. Terra Incognita est un nouveau magazine, créé par Valentin Pringuay, ancien journaliste dans le milieu des entrepreneurs et du numérique. L’année dernière, il a décidé qu’on devait parler des entrepreneurs différemment, c’est à dire pas seulement par rapport à une levée de fond. …


Il y a un an, j’écrivais (presque) le même titre et j’essayais de prendre du recul sur l’année écoulée et mes projets à venir. Un exercice que j’ai bien aimé et que j’avais envie de réitérer. Alors que je relis le post de l’année dernière, je sais que je suis prête à reprendre un projet à bras le corps.

Cette année de “transition professionnelle” a été efficace à plus d’un titre. J’ai eu des missions toute l’année, je n’ai pas eu de problème financier avec mes différents clients, j’ai pris des vacances et j’ai créé du temps pour moi. …


Et si on n’achetait aucun objet en 2018 ? Allez, rêvons un peu en cette journée d’ouverture des soldes d’hiver. (Attention, l’idée ici n’est pas de culpabiliser des personnes qui consomment déjà peu. Plutôt l’envie de s’interroger sur le besoin d’acheter.)

Du défi “Rien de neuf” en 2018…

L’association Zero Waste France a lancé le 1er janvier, le défi “Rien de neuf”, un défi collectif pour inciter à utiliser toutes les alternatives au neuf dans son mode de consommation. L’idée donc, ne rien acheter de neuf en 2018 (sous-entendu vêtements, meubles, électroménager, high tech, décoration, livres, etc.) Certains diront que c’est difficile, d’autres non, ce n’est pas…


On assiste sans doute à l’une des plus grandes extinctions d’espèces de l’histoire de la Terre. Pourtant, on continue à faire comme si de rien n’était. Ce qu’on nous enseigne en cours de géologie (peut-être même dès la classe de 3ème) est en train de se produire sous nos yeux. Les insectes, les oiseaux et les grands mammifères sans compter sans doute d’autres plus ou moins visibles.*

Comme peut-être certains d’entre vous, j’ai vu ce week-end, les images de cet ours polaire décharné et mourant de faim publié par un photographe de National Geographic. Comme peut-être certains d’entre vous, j’ai…


Comme chaque année j’ai profité de la trêve estivale pour mettre différents éléments de ma vie à plat mais aussi déconnecter un moment de l’écran et d’Internet. Après ce 1er semestre de transition, il était important pour moi de revenir sur tout ce qu’il s’est passé depuis le début de l’année.

Image for post
Image for post
Photo by Glenn Carstens-Peters

Back to janvier 2017 : J’entrais dans l’année à la fois curieuse et sereine mais aussi avec un peu d’appréhension sur ce que j’allais bien pouvoir devenir. Voici ce qu’il s’est passé pour moi :

Gayané Adourian

En transition. Storytelling et communication en freelance. Engagée sur les sujets liés à l’environnement. Apprentie fleuriste. Maman solo.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store